jpa1

Julie Pointer Adams

Julie Pointer Adams est l’auteure et la photographe de WABI-SABI WELCOME, un livre sur l’apprentissage et l’amour de l’imperfection. Egalement directrice artistique, elle a occupé durant plusieurs années le poste de directrice de la communauté du magazine Kinfolk. J’ai trouvé son livre riche en découvertes culturelles et j’ai beaucoup aimé son regard sensible sur les moments quotidiens. Ces petits bouts de vie simple ressemblent à nos vacances, quand nous prenons le temps. Finalement, ne mettons-nous pas la barre trop haut? A trop vouloir en faire, à toujours vouloir mieux, nous finissons par en oublier d’être juste là quand ça se passe et de profiter de chaque instant. Je connaissais le livre Wabi-sabi de Leonard Koren qui nous explique parfaitement cette philosophie orientale et donne à voir la poésie d’une vie simple et sobre, inscrite dans le cycle des saisons. Mais le livre de Julie est une vision incarnée, contemporaine et cosmopolite de cette philosophie. J’ai souhaité parler avec elle de son approche du wabi-sabi, l’origine de son projet et les perspectives de cet art de vivre aujourd'hui.

 jpa4

Comment le wabi-sabi est entré dans ta vie? Et comment l’envie de ce livre est-elle née?

La première fois que j’ai entendu parler du wabi-sabi c’était par un professeur à l’université, un peu comme si j’avais enfin appris le prénom d’un ami de longue date – quelqu’un, quelque chose dont je m’étais toujours sentie proche sans pour autant savoir comment le formuler. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attirée par une forme de beauté simple, irrégulière et patinée, comme une vieille couverture élimée héritée d’une arrière-grand-mère ou une grange en ruines au milieu d’une clairière. C’est une esthétique que j’ai naturellement adoptée pour les objets qui m’entourent, mais quand j’ai découvert ce concept dans sa globalité, j’ai progressivement essayé de l’appliquer à ma façon de penser en général.

Il y a beaucoup de raisons qui m’ont poussée à écrire ce livre mais je crois que l’explication la plus simple, c’est que je voulais faire un petit geste qui puisse servir d’antidote à tous ces messages – visuels et autres – de perfection, de toujours plus, toujours mieux, dont on nous bombarde sans cesse. Tout semble véhiculer autour de nous cette idée que nous devons avoir et être plus pour réussir et être remarqué dans ce monde. J’ai toujours été attirée par une forme de beauté peu conventionnelle, passant souvent inaperçue, et je voulais imaginer et réaliser un objet qui aiderait les autres à identifier ces plaisirs simples de la vie. Je pense que la philosophie du wabi-sabi présente une alternative convaincante au discours plus consensuel que l’on entend souvent sur la beauté et la perfection – plutôt que d’offrir une norme de beauté exclusive, impossible à atteindre, c’est une vision du monde que tout un chacun peut embrasser où qu’il soit.

jpa11

Japon, Danemark, France, Italy, Californie. Comment as-tu fait la rencontre de ces familles à travers le monde?

Tous les gens qui apparaissent dans mon livre étaient déjà des amis, ou des amis d’amis qui, pour moi, incarnent naturellement le mode de vie wabi-sabi. J’ai fait la plupart de ces rencontres grâce à mon ancien travail pour Kinfolk Magazine, où j’étais responsable des dîners et ateliers du magazine aux quatre coins du monde. Ce travail m’a apporté une expérience irremplaçable et m’a permis de croiser le chemin de personnes portant cette même sensibilité à travers le monde – et à leur tour elles m’ont présenté un grand nombre d’autres partageant une vision similaire du monde.

jpa2

Selon toi, quels sont les critères principaux du wabi-sabi?

Le wabi-sabi est un concept à la fois vaste et insaisissable et il est donc difficile de le réduire à quelques traits concis. Cependant, je pense que l’une des façons les plus simples de l’aborder, c’est d’examiner les deux termes japonais qui ont été associés il y a fort longtemps pour en former un troisième autre. Wabi signifie simplicité, vivre en harmonie avec la nature, se contenter de ce que l’on a et toujours aller vers moins. Sabi évoque davantage la fugacité, la beauté et l’authenticité du temps – accepter que les gens, la nature, les moments et les objets sont de passage et vont inexorablement vers le déclin.

Ensemble, les deux mots décrivent une forme de beauté et un mode de vie qui embrassent l’imperfection et la simplicité, qui s’attachent à ce qui est humble, mystérieux et sans prétention.

jpa10

Je partage également cet amour pour les matériaux bruts, l’imperfection et les objets modestes. Je pense que c'est une vision importante, qu’elle peut changer la consommation de demain. Et que cela peut favoriser le retour à la production artisanale dans nos sociétés. Consommer moins mais mieux. Qu’en penses-tu?

C’est exactement ce que j’espère avec ce livre ! – qu’il puisse encourager une consommation raisonnée sans tomber dans l’excès moralisateur. Par expérience, je sais qu’il peut être difficile de tout changer du jour au lendemain dans sa vie et son foyer pour faire en sorte de ne posséder et n’investir que dans des pièces fabriquées à la main ou artisanalement ; il y a beaucoup d’obstacles à s’engager totalement dans cette voie – des barrières financières, la difficulté à trouver les bonnes pièces, une certaine réticence à se débarrasser de choses que l’on a déjà, et j’en passe. Pourtant, je suis persuadée que c’est un état d’esprit qui peut s’adopter et permettre de transformer progressivement notre façon de penser la différence entre besoins et désirs. Quand on réfléchit vraiment à ce dont on a besoin, on peut vivre avec beaucoup moins d’objets – mais de qualité supérieure – dans nos vies.

jpa8

Ce que je trouve intérressant dans tes reportages c’est la non uniformité à travers chaque maison, chaque famille. Le wabi-sabi est donc une philosophie non conformiste, elle s’adapte à chaque culture ?

Je suis ravie que tu soulignes cet aspect dans le livre ; je voulais vraiment que cette idée passe, autrement dit que le wabi-sabi n’est pas un concept à « taille unique », et c’est pour ça que je voulais présenter un éventail varié de cultures. J’adore la façon dont chacune des personnes, chacune des familles dont je parle dans le livre mettent vraiment en lumière un certain pan du mode de vie wabi-sabi et le mettent en pratique différemment dans leurs vies et leurs maisons. Ainsi, je suis convaincue que le wabi-sabi peut s’adapter à toute culture, et que selon l’endroit où l’on vit ou l’environnement qui nous entoure, ce sont des éléments différents de cette philosophie qui émergeront. La simplicité au Danemark pourra sembler très différente de ce qu’elle est au Japon, en Italie, en Inde, en Afrique du Sud ou en Argentine et je trouve que ces différences méritent d’être célébrées.

jpa7

J’ai récement découvert un livre sur les "Big Sur Women". Dans ce témoigange, beaucoup de points communs avec le wabi-sabi apparaissent : l’omniprésence de la nature, le caractère sauvage, brut, modeste... mais l’esthétique est tout autre.
Est-ce que le wabi-sabi s’adapte aujourd'hui au monde contemporain ou est-ce l’inverse? Penses-tu qu’il puisse y avoir une évolution, une version plus urbaine?

Quelle question maginifique, mais je ne suis pas sûre de savoir y répondre ! Néanmoins, je pense que notre compréhension moderne du wabi-sabi a beaucoup changé depuis le contexte original du concept et dans ce sens peut-être qu’il y a une possibilité pour que le wabi-sabi évolue et puisse s’appliquer dans notre cadre contemporain. Très peu d’entre nous se retrouvent quotidiennement dans de modestes maisons de thé pour participer à la cérémonie rituelle du thé – dont découle en grande partie le principe de wabi-sabi. Même si je pense que l’essence de ce qui se joue dans ce type de cadre et d’expérience puisse être transposée dans des moments du quotidien plus contemporains, et c’est peut-être ce que tu vois et perçois dans le livre Big Sur Women, et dans d’autres lieux. Heureusement pour nous tous, je pense que les idées, les valeurs et les attitudes au fondement du wabi-sabi peuvent transcender le temps et l’espace et nous imprégner quels que soient le lieu ou l’époque – qu’il s’agisse du présent ou de l’avenir, d’un cadre urbain ou rural, d’une maison simple ou fastueuse.

jpa6

WABI-SABI WELCOME est un livre inspirant. Du Danemark au Japon en passant par la Californie et la France, il en ressort un goût commun pour la qualité et la simplicité. Que ce soit un ensemble de céramiques transmises de génération en génération, ou une pêche fraîchement mûre qui sert de base pour un dessert d'été. A l'encontre des intérieurs conventionnels, sophistiqués ou imités, mis en avant dans la presse et sur les réseaux sociaux, ces maisons reflètent des vies spontanées, des foyers à la vie simple qui célèbrent souvent la nature et privilégient les moments ensemble, souvent autour d'une bonne table. Une belle définition de l'hospitalité et de la beauté des instants inattendus.
Julie a créé un site dédié où vous pouvez retrouver les points de vente de son livre et les reportages photographiques des familles rencontrées. Ce livre regorge d'anecdotes, de recettes, de conseils... et nous conforte dans l'idée qu'il est important de revoir nos priorités.

Photos issues du livre WABI-SABI WELCOME _ copyright Julie Pointer Adams.

englishversion

le journal de la maison E

L’observatoire

Nous faisons partie intégrante de la nature. Quoi de mieux qu’un observatoire pour apprendre à la connaître et à la comprendre? La nature est un ensemble vivant bien plus grand que nous. Nos actions affectent tous les éléments de cet ensemble qui à leur tour nous affectent aussi. Prendre conscience de cela nous amène à changer nos modes de vie. Au fil des articles, je partage avec vous mon cheminement et les rencontres qui m’éclairent. 
 
Conte d’automne, vivre en accord avec les saisons
Faire son pain, les mains dans la pâte
Julie Pointer Adams, Wabi-Sabi Welcome
Faire soi-même, mes recettes de produits naturels
L’été sans fin, une prise de conscience qui fait du bien
 

 

dans la bibliothèque de la maison E

Piochez, lisez, écoutez...

Livres pour adultes
Livres pour enfants
Livres de cuisine
Livres pratiques
Magazines
Podcasts
Films